Maîtriser le cycle de vie de son matériel informatique

Il est primordial, pour les entreprises, de maîtriser la gestion du cycle de vie de leur parc informatique : ordinateurs de bureau et portables, serveurs, tablettes, etc. Pourquoi ? Car cela leur permet d’anticiper la maintenance et le renouvellement de ces équipements, et, surtout, de maîtriser les coûts et l’empreinte écologique que cela induit.

Cycle de vie d’un ordinateur et empreinte écologique

Le cycle de vie d’un ordinateur, ou d’un produit en général, désigne les différentes étapes de gestion d’un objet, de sa création à sa destruction ou son recyclage. En entreprise, on estime que la durée de vie (le temps d’utilisation) d’un ordinateur de bureau est de 5 ans, contre 3 ans pour un ordinateur portable.

 

Le cycle de vie comprend :

  • l’acquisition des matières premières ;
  • le transport des matières premières ;
  • la fabrication des composants du produit et son assemblage ;
  • la durée d’utilisation du produit ;
  • l’élimination, le recyclage et la valorisation du produit ou de ses composants.

 

Bien sûr, le cycle de vie d’un ordinateur a un impact écologique non négligeable à tous les niveaux. En termes de matières premières, un équipement informatique nécessite, outre le plastique, des métaux tels que le cuivre, l’aluminium, le plomb, le zinc, le nickel, le mercure, le cobalt, etc.

Autant de matières dont l’extraction peut se révéler polluante. Le transport, bien sûr, est également source de pollution, tout comme la fabrication en elle-même du matériel. Celle-ci requiert l’utilisation d’énergies fossiles et de grandes quantités d’eau. L’utilisation du matériel informatique va également consommer de l’électricité.

 

Pour réduire l’empreinte écologique de leur parc informatique, les entreprises peuvent jouer sur trois leviers :

  • Le sourcing : vous pouvez acheter du matériel reconditionné ou sélectionner des fournisseurs engagés dans une démarche RSE (responsabilité sociétale des entreprises).
  • L’utilisation : il peut parfois s’avérer judicieux d’allonger le cycle de vie de ses machines ou de les remplacer par des modèles plus performants au niveau écologique.
  • La fin de vie : le matériel informatique peut être soit reconditionné, pour bénéficier d’une seconde vie auprès d’autres utilisateurs, soit recyclé et envoyé vers les filières adaptées.

 


👉 Bon à savoir
Les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) sont soumis à une réglementation spécifique. Certains composants sont même classés comme déchets dangereux et doivent donc, en France, être stockés dans des installations de stockage de déchets dangereux (ISSD).

Comment optimiser le cycle de vie de vos ordinateurs ?

Pour des raisons tant financières qu’écologiques, il est important d’optimiser le cycle de vie de son ordinateur. Le premier réflexe va être de prolonger la durée de vie des équipements, afin de retarder l’investissement dans du nouveau matériel informatique.

 

Cependant, cette technique souffre de plusieurs inconvénients :

  • Des coûts de maintenance en hausse : plus votre parc informatique vieillit, plus vous rencontrerez des pannes et des problèmes nécessitant l’intervention d’un technicien. De plus, vous allez devoir remplacer certains composants.
  • Des risques en termes de sécurité : logiciels obsolètes, applications non mises à jour… Les systèmes vieillissants sont davantage susceptibles de présenter des failles de sécurité bien connues des hackers. Les ordinateurs plus récents offrent des fonctions de sécurité avancées et peuvent mieux parer les fuites de données et cyberattaques. Un enjeu majeur pour tout type d’organisation.
  • Une baisse de productivité : les ordinateurs finissent irrémédiablement par devenir plus lents au fil des années. Pourquoi ? Car ils stockent des données qui encombrent leur mémoire. Et dans tous les cas, un ordinateur neuf sera toujours plus rapide et performant qu’un modèle datant de 3 ou 4 ans.

 

Pour gérer au mieux le cycle de vie de vos ordinateurs, il faut anticiper leur renouvellement en fonction de vos besoins. Pour ce faire, vous pouvez par exemple opter pour la location financière, qui offre de nombreux avantages. Grâce à cette solution, vous financez l’usage de votre parc informatique grâce à un loyer payé chaque mois, qui comprend également la maintenance, les réparations et un accompagnement.

De plus, votre contrat vous permet de changer d’équipements informatiques lorsque votre activité le nécessite, et non quand votre matériel devient obsolète. Les coûts liés au renouvellement et à la maintenance de votre parc informatique sont ainsi maîtrisés et vous bénéficiez d’un matériel toujours performant.

 

Cette solution contribue également à réduire l’empreinte écologique inhérente au cycle de vie de votre matériel informatique :

  • vos anciens équipements sont reconditionnés pour leur donner une seconde vie ;
  • vous êtes accompagné pour le sourcing de votre matériel, ce qui vous permet de vous tourner, par exemple, vers des ordinateurs reconditionnés ;
  • lorsque le besoin se présente, votre matériel est repris et reconditionné, selon les normes en vigueur en termes de protection des données et de gestion des DEEE.

 

Maîtriser le cycle de vie de votre matériel informatique vous permet donc non seulement de réduire vos coûts, mais également d’améliorer votre bilan RSE.

 

👉 À lire également : La RSE, levier de performance pour les entreprises.

 

Olinn vous accompagne dans la gestion de vos équipements informatiques !